L'Alliance Slow Money
Ensemble, ralentir l'argent et remettre l'économie au service de l'homme et de la nature
Stacks Image 15
.
Inspirée du livre de Woody Tasch publié en 2009 « Slow Money, enquête sur la nature d’un argent plus lent: Investir pour que la nourriture, les fermes et la fertilité du sol soient prises en compte », l’Alliance Slow Money réunit différents acteurs qui ont choisi de soutenir l’investissement dans la production d'une nourriture de qualité pour tous.

Ils constatent en effet que l’argent circule trop vite et 'hors sol'; que la finance s'est déconnectée de l’économie réelle et que pour réparer notre économie il faudrait repartir de la base, c'est-à-dire du sol, de la nourriture et des femmes et hommes qui la produisent.

D’abord en Californie puis à travers les Etats-Unis ce mouvement, par ses actions et conférences régionales a facilité en moins de trois ans l'investissement par ses membres de plus de 30 millions de dollars dans 170 petites et moyennes entreprises. 14 Groupes locaux et 6 clubs d’investissement se sont constitués pour amener des investisseurs privés à soutenir l’économie locale et l'agriculture durable de leur région.

La plateforme de
crowdfunding Beetcoin, créée par Slow Money, permet aux épargnants individuels d’investir même de faibles sommes dans des petites entreprises du secteur de la nourriture. 80% de chaque campagne de financement sont prêtés (pour 3 ans et à 0%) à l’entrepreneur recueillant le plus de votes de la communauté des investisseurs. Les deux suivants reçoivent chacun 10% dans les mêmes conditions.

Aujourd’hui, le mouvement
Slow Money s’étend à d'autres pays, dont des pays francophones.
Association sans but lucratif, Slow Money Francophone à pour mission de populariser le financement direct des Systèmes Locaux de Nourriture. Pour ce faire, elle mène des recherches, accompagne des initiatives, étudie des projets, identifie des outils adaptés à leur financement et gouvernance, suggère des partenariats, documente des typologies d'investissement et analyse rendements et impacts.